L’Asie au coeur des Invalides : Découverte des collections asiatiques conservées au musée de l’Armée

Conférence inaugurale de notre partenariat AFAO / AMIS DU MUSEE CERNUSCHI

Image1

 

Mercredi 24 novembre 18h-20h

Sur place à la Maison de l'Asie

Disponible en zoom 

 

L’Asie au coeur des Invalides :

Découverte des collections asiatiques conservées au musée de l’Armée

G 754 12 531884

Armure de type "Iro Iro Domaru no Yoroi",Yozaemon Iwai (actif au début du 17è siècle) 

(C) Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Emilie Cambier

Quai Branly: visite en images de l'exposition Ultime Combat, art martiaux  d'Asie à découvrir jusqu'au 16 janvier 2022 - Luxsure

L’exposition actuellement en cours au musée du Quai Branly - Jacques Chirac "Ultime combat. Arts martiaux d’Asie" propose une immersion dans les arts martiaux d’Asie, et offre une occasion unique de découvrir la richesse des collections asiatiques conservées au musée de l'Armée que nous avons souhaité mettre en avant dans le cadre d'une conférence à trois voix, par les responsables et spécialistes de cette collection !  

Une visite guidée est organisée par l'AFAO, avec son commissaire, M. Julien Rousseau: Ultime combat. Arts martiaux d’Asie - 2e visite (afao-asso.fr)

 

 

Introduction - De l’Asie aux Invalides

Par Olivier Renaudeau (Conservateur en chef et directeur du département Ancien Régime du musée de l’Armée)

Le musée de l’Armée est né en 1905 de la fusion du Musée d’Artillerie et du Musée historique de l’Armée. Conçus à un siècle d’intervalle, ces deux musées sont tous deux nés dans un contexte politique mouvementé où les armes et les technologies militaires d’une part et la remémoration des hauts faits des armées françaises d’autre part, suscitaient des échos particuliers. La grande diversité des collections en est une illustration et la partie asiatique de celles-ci en est un exemple d’autant plus parlant.  

Entre découverte et fascination : les origines des collections japonaises du musée de l’Armée

Par Christine Duvauchelle (Chargée d’études documentaires principale ; chargée des collections Moyen-Orientales, archéologiques et de l’étude des provenances)

Rares sont les artefacts japonais présents sur le territoire français avant l’ouverture du Japon. Pourtant, le musée de l’armée conserve au sein de ses collections quelques fleurons d’armurerie japonaise du XVIe - XVIIe s. aux origines prestigieuses. Complétées tout au long du XIXe s. en fonction des achats, dons et legs de collectionneurs, les collections japonaises du musée racontent aussi la découverte d’un monde méconnu et la passion artistique qu’elle suscita.

Panorama général des collections asiatiques du musée de l’Armée

Par Angelo Dal Maso (Chargé du récolement et de l’étude des collections chinoises et sud-asiatiques)

De l’armure de Qianlong au simple sabre de pirate de Mer de Chine, le fonds asiatique du musée de l’Armée marque par son éclectisme et la qualité de certaines de ses pièces. Cette diversité assez exceptionnelle s’explique à la fois par l’histoire de l’établissement, qui fut notamment pionnier en matière d’ethnographie et d’archéologie, et par le désintérêt des autres musées pour les objets ayant un lien avec la chose militaire. Le panorama proposé est donc un moyen de rendre compte de l’état de cette collection unique en France.  


Modalités d'inscriptions : 

Tarif : 10€ (adhérents AFAO/SAMC) ; 14€ (non adhérents) ; 5€ (étudiants) ; 8€ (demandeur d'emploi)

Modalités de paiments : Inscription par carte bancaire via notre site internet ou en différé par virement bancaire (rib envoyé autmatiquement au moment de l'inscription)

Lieu : Maison de l'Asie 22 avenue du Président Wilson 75116 Paris. Replay disponible pour les inscrits et envoyé par mail le lendemain de la conférence 

S'inscrire : De l’Asie aux Invalides