La découverte de la botanique tibétaine par les missionnaires français à la fin du XIX siècle, l’exemple de Jean-André Soulié (1858-1905)

Jean-André Soulié, devenu prêtre des Missions étrangères de Paris, part évangéliser, en octobre 1885, les régions inconnues des Marches tibétaines. Dans ces lieux, il est à la fois médecin, explorateur, naturaliste et botaniste. Entretenant des contacts réguliers avec le Muséum d’histoire naturelle, la Société Vilmorin et des scientifiques de renom, il recueille et expédie, en France,  des milliers de papillons, des oiseaux, des animaux et plus de 7 000 espèces de végétaux. Capturé par les lamas tibétains de Yarégong, il meurt à 47 ans, le 14 avril, après douze jours de cruelles tortures.

Avec M. Christian Font. Docteur en histoire : « L’Aveyron et les Aveyronnais dans la Deuxième Guerre Mondiale », chercheur associé à l’Institut d’histoire du Temps Présent (CNRS, Paris), de 1989 à 1999).

Propriétés de l'événement

Date de l'événement 01-02-2022 18:00
Date de fin 01-02-2022 19:30
Date de début d'enregistrement 01-09-2021 10:00
Places 300
Enregistrés 11
Place disponible 289
Date butoir 01-02-2022 20:00
Prix individuel Gratuit
Lieu Missions étrangères de Paris

Carte de localisation