George Groslier, une vie au cœur des arts khmers (en ligne)

 Novembre 2020 (En ligne, depuis Zoom)

GEORGE GROSLIER, UNE VIE AU COEUR DES ARTS KHMERS

Avec Mme. Gabrielle Abbe

 

GROSLIER 3714 03© Fonds privé famille Groslier

Argumentaire

Ce cycle propose de découvrir, à travers un parcours thématique, les différentes facettes de l’oeuvre très riche de George Groslier, dont l’action a durablement marqué les relations entre la France et le Cambodge dans le domaine culturel au XXè siècle.

George Groslier (né et mort à Phnom Penh 4 février 1887-18 jui 1945) est un artiste peintre, scientifique, archéologue, ethnologue et photographe. Il laisse une œuvre écrite dense et variée composée de nombreux ouvrages sur l'archéologie et l'art du pays khmer. À partir de 1926, il ajoute à cette œuvre une production littéraire centrée sur la thématique de la rencontre de l’homme occidental avec les peuples, civilisations et cultures de l'Asie du Sud-Est. Il est le père de Bernad-Philippe Groslier, archéologue dans la lignée de Henri Parmentier et Henri Marchal à qui il succèdera en tant Directeur des Arts et conservateur au musée national du Cambodge et conservateur du site d'Angkor.

NOTE: En raison de la crise sanitaire, ce cycle se tiendra en ligne depuis Zoom. Modalités d'inscriptions en fin de page. 

 

DETAIL DU CYCLE 

1- Introduction : Peintre, écrivain, archéologue, conservateur : un homme aux multiples talent

Mardi 17 novembre 2020 – 18h-19h45

 

2- De Paris à Phnom Penh, la carrière de peintre de George Groslier

Jeudi 19 novembre 2020 – 18h-19h45

 

3- George Groslier homme de lettres

Mardi 24 novembre 2020 – 18h-19h45

 

4- George Groslier conservateur (1) : le programme de « rénovation des arts khmers » et la création de l’école des arts

Jeudi 26 novembre 2020 – 18h-19h45

 

5- George Groslier conservateur (2) : la création du musée et la protection du patrimoine

Lundi 30 novembre 2020 – 18h-19h45

 

 gabrielle abbe 2Par Gabrielle Abbe

Docteure en histoire contemporaine des relations internationales de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, enseigne l’histoire de l’art asiatique à l’École du Louvre et travaille actuellement pour le Service des éditions de l’École française d’Extrême-Orient. Elle a consacré sa thèse au patrimoine khmer à l’époque coloniale et au Service des arts cambodgiens créé par George Groslier (1917-1945). Ses travaux portent sur les institutions muséales, le patrimoine artistique et l’archéologie dans le champ des relations internationales.

 

 

 

 

 

  

  Publication

  • Gabrielle Abbe, « La construction d’un mythe », L’Histoire, dossier spécial « Angkor. Comment meurt un empire », Avril 2020, p. 52-59
  • Gabrielle Abbe, 
- « George Groslier, conservateur des arts cambodgiens » - « Les pièces de “l’affaire Malraux” », Le Monde, Hors-Série « Angkor », Juillet-Août 2018
  • Gabrielle Abbe, Mathieu Jestin, « Larchéologie à laune des relations internationales », Bulletin de lInstitut Pierre Renouvin, (n°46, automne 2017)
  • Gabrielle Abbe, « Le développement des arts au Cambodge à lépoque coloniale : George Groslier et lÉcole des Arts cambodgiens (1917-1945) », Udaya, Journal of khmer studies, 12, 2014
  • Gabrielle Abbe, « Éléments pour lhistoire du musée de Phnom Penh », Siksacakr, Revue du Centre détudes khmères, n°12-13 (2010-2011)
  • Gabrielle Abbe, « Donner à voir les arts khmers. La Direction des arts cambodgiens, organisme de propagande des arts khmers, 1920-1945 », Bulletin de lIPR, n°34, automne 2011

Inscription : 

Conditions d’accès et Informations pratiques :  https://afao-asso.fr/fr/nos-conferences

S'inscrire : https://afao-asso.fr/fr/evenements-a-venir/cycles-de-conferences/cycle-1-georges-groslier-une-vie-au-coeur-des-arts-khmers

 

 

2017 © AFAO - Association Française des Amis de l'Orient
Source background : Osman Hamdi Bey. Photo © https://persiakids.com/